18.03.2014, par rédaction eDarling
4021

L’âge en question…

l'âge en question
Voilà un thème qui n’est pas forcément facile à aborder, mais qui mérite un article et quelques vérités à énoncer. En effet, il existe une problématique entre l’âge et la rencontre sur Internet, et certaines statistiques, bien que ne pouvant décrire chaque cas individuellement, sont à prendre en considération.

La tranche des 25 - 45 ans

De 25 à 45 ans, il y a autant d’hommes que de femmes célibataires à la recherche de l’amour. De plus, on a tendance à porter son choix sur un ou une partenaire sensiblement du même âge. Les contacts sont donc majoritairement facilités.

Avec ou sans enfants, les amoureux se trouvent plutôt aisément, d’autant plus que l’on est encore assez mobile sur le plan géographique. Les expériences de vie sont aussi à prendre en compte : moins on a vécu, moins le passé - qui peut parfois avoir été douloureux - ne vient entraver les projets d’avenir. L’ouverture à l’autre est plus spontanée, et la méfiance envers un nouveau partenaire, moins présente.

La tranche des 45 - 60 ans

A partir de 45 ans, les individus adoptent des comportements significativement différents : les hommes auront majoritairement tendance à rechercher une compagne plus jeune de 5 à 7 ans en moyenne, d’autant plus lorsqu’ils souhaitent construire une relation durable. Cette donnée est valable sur les sites de rencontres comme dans la vie quotidienne. Et plus ils avanceront en âge, plus ce souhait se confirmera. Parfois, il est totalement avéré et s’exprime clairement dans les critères de recherche, mais le plus souvent, c’est un choix peu conscientisé. De ce fait, même si leur quête inclut des femmes de leur âge, ils prendront contact spontanément avec des profils ayant quelques années de moins.

Pour les femmes, plus elles avanceront en âge, moins elles souhaiteront rencontrer un partenaire plus âgé. Cet état de fait rend évidemment les contacts plus difficiles, surtout à partir de 55 ans où statistiquement, il y a plus de femmes que d’hommes célibataires. Les hommes sont donc fortement sollicités, et si les femmes ne se montrent pas un peu actives, elles peuvent déplorer le manque d’initiative de ces messieurs.

La tranche des 60 ans et plus

Dans cette tranche d’âge, toutes les tendances notées précédemment s’accentuent, d’autant plus que la société actuelle tend de plus en plus vers un certain jeunisme. Femmes comme hommes pensent majoritairement « ne pas faire leur âge » et se voient dans le miroir avec une bonne dizaine d’années de moins. Au regard de la génération précédente, il est certain que nous ne vieillissons pas de la même façon. Progrès médicaux et esthétiques, amélioration de la qualité de vie, codes vestimentaires… : beaucoup de données permettent aujourd’hui à ceux qui abordent la soixantaine de se sentir encore « jeunes », et l’allongement de la durée de vie leur donne en quelque sorte raison.

Mais la résultante en matière de rencontres est souvent que ni les hommes, ni les femmes ne souhaitent rencontrer un ou une partenaire de leur âge, ou évidemment plus âgé. La mobilité géographique est également plus difficile, car c’est une tranche d’âge où l’on ne quitte pas son « fief » avec autant de facilité. Et puis, le passé est ici souvent plus pesant : séparation, divorce, veuvage… la vie et ses turpitudes incite à plus de prudence en matière de choix amoureux.

Heureusement, beaucoup d’exceptions infirment les données énoncées dans cet article, mais ces tendances sont à prendre en considération lorsque l’on recherche l’amour sur le Net ou ailleurs. S’attacher à la personnalité de quelqu’un, à son charme, à sa compatibilité avec notre façon de vivre, est sans doute la meilleure façon de trouver son alter ego, bien plus qu’en se fixant sur un âge qui, aujourd’hui plus que jamais, reste une donnée de moins en moins significative.

 

Lisez également :

Célibataire endurci ? Rassurez-vous : "l'amour, c'est comme le vélo !"

Site de rencontre payant, comment choisir le bon ?

Rencontre chrétienne ou la recherche du bonheur

Nombre d'évaluations : 463
Note :
Avis sur cet article : "L’âge en question…". Moyenne: 3.05 sur 5 basée sur 463
Comments

Bonjour, 67 ans, premières recherches, peur d'aller plus loin dans les contacts. La solitude est une liberté, mais elle est aussi difficile à supporter. Voilà en quelques mots mon ressenti. Merci à vous, Cordialement Isis

Je m'aperçois que c'est très difficile de faire l'impasse sur le changement de physique entre un homme de 54 ans et un homme de 60 ans. Je suis désolée, mais c'est horrible cette différence. Sciemment, je ne peux pas. C'est plus fort que moi. Ils ont beau mieux vieillir mais à partir de 58 ans, on ne se voit pas fréquenter son père. J'ai 56 ans. Je ne me rends pas du tout compte de l'image que je donne. Sincèrement, je pense que je fais mon âge. Ou alors, je fais plus vieille, plus d'années et plus flétrie qu'une autre du même âge que moi. Depuis que je me suis inscrite, ce n'est pas du tout convainquant pour moi, loin de là.

3.1.1928 on n'est pas vieux quand on a gardé l’idéal qui vous fait vibrer ; mon idéal, c'est l'amour ; en Astro j'ai Venus, en corps sur l'ascendant, j'en pince pour les Venusiennes, évidemment ma femme(décédée) était Balance, asc. Balance avec Venus sur l'asc. 40 ans de bonheur,ce n'est pas si fréquent.