14.11.2012, par rédaction eDarling
15348

Dépendance affective : quelle influence dans votre couple ?

Ce bouleversement de la personnalité, qui vous empêche de vivre une relation épanouie, détériore votre couple. Cette dépendance s'apparente plus à un besoin vital qu'à de véritables sentiments et prive la personne de tout épanouissement selon son individualité. Apprendre à être indépendant(e), à penser à soi, à surmonter ses complexes et à se valoriser, sont les règles d'or pour laisser de côté cette dépendance et enfin trouver l'âme sœur.

Dépendance affectiveDépendance affective : principaux symptômes

Le besoin constant d'être en couple et d'avoir quelqu'un dans sa vie sont les premiers signes permettant d’identifier une dépendance affective. Il faut savoir que ce type de relation est généralement voué à l'échec car cette dernière ne repose sur aucune base saine. Là où ses fondements devraient être amour, confiance, partage et communication, la relation repose sur angoisse et peur de la séparation.

 

Les symptômes les plus courants de ce bouleversement interne sont les suivants :

-  Une peur constante de l'abandon. Pour éviter la séparation, vous fuyez les discussions sources de conflits. Il peut même vous arriver d'acquiescer, alors que vous n'êtes pas d'accord, seulement pour ne pas vous sentir rejeté(e).

-  Tout tourne autour de celui ou de celle que vous aimez, à tel point que vous en venez même à remettre à plus tard, voire à renoncer à vos rêves, à vos envies et à vos objectifs.

-  Une faible estime de vous-même. Vous n'avez pas confiance en vous et attendez de l'autre qu'il vous valorise, vous avez besoin de reconnaissance dans ce que vous faites.

-  Un sentiment d'infériorité. Vous vous focalisez sur vos faiblesses et pensez que vos qualités sont sans importance.

-  La jalousie envahit votre relation de couple. Cette dépendance engendre un besoin de contrôle et d'exclusivité de l'autre.

-  L'unique objectif que vous poursuivez est de vous sentir aimé(e) et ce, sans jamais remettre en question les sentiments que VOUS avez pour votre partenaire.

-  L'immaturité. Vous vous comportez un peu comme un(e) enfant qui a sans cesse besoin d'attirer l'attention.

-  La rupture a l'habitude d´être extrêmement douloureuse. Ce n'est, bien sûr, une partie de plaisir pour personne mais pour les individus en dépendance affective, elle représente un véritable traumatisme.

 

Comment surmonter cet état de dépendance ?

Surpasser la dépendance affective n'est pas une tâche facile, mais cela ne signifie pas que c'est quelque chose d'impossible. Le plus important est l'estime que vous vous portez ! Travaillez sans relâche pour tenter de trouver et de maintenir cette confiance. Apprendre à s'aimer soi est la clé pour aimer VRAIMENT et pour se sentir enfin aimé(e). C'est quelque chose de fondamental dans la recherche de sa moitié.

Passer du temps et partager avec l'autre sont des choses très importantes mais attention, pas au point de se sentir étouffé(e) par cette fusion. Chacun, même vous, a besoin de son espace personnel et de son cercle social. Apprendre à être seul(e) et à faire des choses par soi-même est essentiel pour dépasser cette dépendance affective. Vivre l'amour ne signifie pas oublier une partie de vous. Vous aimez et restez avec votre partenaire parce qu'il vous apporte quelque chose et non pas parce qu'il comble quelque chose : il complète votre bonheur, il n´en est pas la cause.

Vous êtes ou avez été dans une situation de dépendance affective ? Partagez votre expérience avec nous.

Nombre d'évaluations : 718
Note :
Avis sur cet article : "Dépendance affective : quelle influence dans votre couple ?". Moyenne: 3.06 sur 5 basée sur 718
Comments

Personnellement j'ai été avec une femme dépendante affective.. Je vous offre ainsi l'autre bord du vécu pour la personne qui est aux prises avec une personnalité de la sorte... C'est juste l'enfer... Après deux mois à peine, je l'ai quittée... c'est impossible à vivre... Impossible car pour ces personnes l'autre n'existe pas, il n'est qu'un outil pour assouvir ce besoin de remplissage, une dépendante affective vampirise l'autre pour se remplir, l'utilise sans aucune conscience... Toujours à guetter le moindre signe qui aurait prouvé qu'elle n'était pas aimée et désirée... toujours à douter et surtout l'instabilité de l'humeur qui est usant très rapidement.. elle passait d'un extrême à l'autre.. c'est simple je l'appelais à la fin : girouette... Dès le premier mois elle voulait se marier avec moi, vivre en couple etc. La jalousie aussi, la possessivité, l'incapacité à rester seule, si bien qu'un jour elle m'avait même menacé d'aller voir ailleurs... et ce jour là je l'ai quittée... car je savais que je ne pourrais pas gérer plus longtemps une personnalité aussi pathogène... pourtant je lui avais proposé d'aller voir un thérapeute, elle a refusé. Alors Mesdames soyez gentilles, et soignez vous avant d'offrir votre enfer à l'autre... parce que des personnes qui ont un coeur et qui savent aimer ça existe.

je vis une relation depuis deux mois qui jusqu’à il y a deux semaines se passait très bien, depuis je me sens angoissée dès que je ne suis pas avec lui dans l'attente de message ou d'appel, c'est insupportable pour moi au point que j'ai voulu arrêter la relation car je n'arrive pas à contrôler cet état de dépendance, alors que concrètement il ni a aucun problème entre nous, enfin avant que j'en crée ...

Je suis restée 10 ans avec mon ex mari, pendant 7 ans je l'aimais. Je n'étais pas moi, j'acceptais tout de lui, même ce qui me déplaisait pour le garder et je présentais des excuses, aussi quand je n'étais pas en tort. Avec le prochain, je veux être moi-même avec mon fort tempérament.

A des degrés divers, nous portons tous des blessures narcissiques qui saignent à la première occasion. De fait, la peur de l'abandon n'est-elle pas une donnée constante qu'il s'agit plus d'apprendre à apprivoiser qu'à dénigrer ? Est-il seulement possible d'envisager une vie à deux sans provoquer la moindre dépendance à l'autre, partant du constat qu'on ne peut être abandonné que de quelqu'un dont on dépend ? Paradoxalement, ce qui peut me faire souffrir semble malgré tout rester le meilleur garant de la sincérité de mon engagement.

Bonjour, Certaines personnes ne se rendent pas bien compte à quel point la dépendance affective peut détruire un couple, surtout lorsqu'il y a co-dépendance. Il ne suffit pas de lire l'article pour s'en rendre compte. Personnellement, c'est en travaillant avec une tierce personne que je m'en suis rendue compte et il faut du temps pour apprendre à s'aimer soi-même avant d'aimer les autres. "aide toi, le ciel t'aidera".