14.10.2014, par rédaction eDarling
20105

Le sentiment de culpabilité quand l'ex-conjoint n’accepte pas la rupture

culpabilité ex-conjoint
Mettre un terme à une relation n'est facile pour personne. La séparation est d’autant plus difficile si l'ex-conjoint n’accepte pas l’idée qu’on l’ait quitté et continue à espérer une réconciliation. Quand on le voit souffrir, on a tendance à penser qu’il ou elle souffre à cause de nous, et un sentiment de culpabilité vient alors nous ronger.

Même si vous avez pris beaucoup de temps avant de prendre la décision de quitter votre ex-conjoint, et que vous êtes convaincu(e) que rompre est définitivement ce qu’il y a de mieux à faire, l’annonce de la rupture peut tout de même être surprenante pour votre ex-conjoint. Votre ex-partenaire ne voyait peut-être pas les choses de la même façon, et vous devez avoir conscience que votre ex-conjoint pourrait vivre cette rupture comme une grave crise émotionnelle. Bien sûr, il semble tout à fait normal de ressentir de la compassion envers votre ex-conjoint, après tout, il/elle a partagé votre vie et a été, pour un moment, l'une des personnes les plus importantes de votre vie. Mais ressentir un sentiment de culpabilité semble superflu et dévastateur. La culpabilité est d’autant plus à éviter si elle vient remettre en question votre décision de rompre. Gardez en tête que le sentiment de culpabilité ne peut pas être une raison valable pour vous remettre avec votre ex-conjoint.

Concentrez-vous sur votre propre vie et chassez la culpabilité

Si vous êtes vraiment sûr que la relation est bel-et-bien finie, vous ne devriez pas vous laisser influencer dans votre décision ni vous laisser atteindre par la culpabilité et la compassion que vous ressentez pour votre ex-partenaire. Et de même, votre ex-conjoint n’a pas le droit de jouer avec vos émotions et ne doit pas vous faire de chantage affectif en vous faisant des reproches qui amplifieraient votre sentiment de culpabilité.

Vous vous dites certainement que ses plans d'avenir avec vous ont disparu et que sa vie est complètement bouleversée par votre faute, certes, mais vous n'êtes pas responsable de sa vie. Soyez clair et ferme avec votre ex-conjoint, lui/elle seul(e) peut reprendre sa vie en main et il/elle devrait éventuellement voir la fin de votre relation comme une opportunité pour changer.
Plus vous ressentirez de la culpabilité, plus votre ex-partenaire risque de s’apitoyer sur son sort. Et il va de soi que ce n'est pas constructif et que cela ne l’aidera pas à surmonter votre rupture.

Empêcher le sentiment de culpabilité

Mettre un terme à une relation est un processus douloureux et très difficile, et parfois une rupture peut prendre beaucoup de temps, ce qui accroît souvent le risque de ressentir de la culpabilité. Il arrive qu’il faille abandonner l’idée de rester ami avec votre ex-partenaire sans pour autant mettre fin à toute forme de relation et couper tous les liens. Mais pour éviter que votre ex-conjoint continue à s’accrocher et espère vous récupérer en suscitant votre culpabilité, il est essentiel de mettre de la distance et de faire en sorte que les frontières soient claires. Expliquez concrètement les raisons de votre séparation dans une discussion claire, pour ensuite éviter des contacts trop fréquents. Et quand vous voyez votre ex-conjoint, n’abordez pas les thèmes trop personnels ou privés, afin de rappeler que vous n’avez plus ni la même intimité ni le même partage émotionnel que dans le passée.

Vous devez vous imposer une certaine ligne de conduite face à votre ex-conjoint et soyez conscient qu’aucune infraction à vos règles ne doivent être permises, même si c'est difficile et que la culpabilité vous pousse parfois à les enfreindre. Si vous voulez une séparation juste, vous devez essayer de ne rien avoir à vous reprocher l’un l’autre et vous ne devez avoir aucun sentiment de culpabilité. Votre ex-conjoint devra accepter puis surmonter votre séparation, même si cela peut lui sembler impossible à première vue.

Enfin, gardez à l’esprit qu’il y avait évidemment des raisons pour que vous ayez ressenti le besoin de quitter votre ex-conjoint et la culpabilité ne doit en rien vous aveugler. Au lieu de rester dans une relation malheureuse, un nouveau départ est souvent la meilleure solution.

 

Lisez également :

 

Nos plus belles histoires d'amour

La sécurité Internet, eDarling se mobilise !

Que veulent les femmes ? Macho ou Marshmallow...