14.10.2014, par rédaction eDarling
19303

Le sentiment de culpabilité quand l'ex-conjoint n’accepte pas la rupture

culpabilité ex-conjoint
Mettre un terme à une relation n'est facile pour personne. La séparation est d’autant plus difficile si l'ex-conjoint n’accepte pas l’idée qu’on l’ait quitté et continue à espérer une réconciliation. Quand on le voit souffrir, on a tendance à penser qu’il ou elle souffre à cause de nous, et un sentiment de culpabilité vient alors nous ronger.

Même si vous avez pris beaucoup de temps avant de prendre la décision de quitter votre ex-conjoint, et que vous êtes convaincu(e) que rompre est définitivement ce qu’il y a de mieux à faire, l’annonce de la rupture peut tout de même être surprenante pour votre ex-conjoint. Votre ex-partenaire ne voyait peut-être pas les choses de la même façon, et vous devez avoir conscience que votre ex-conjoint pourrait vivre cette rupture comme une grave crise émotionnelle. Bien sûr, il semble tout à fait normal de ressentir de la compassion envers votre ex-conjoint, après tout, il/elle a partagé votre vie et a été, pour un moment, l'une des personnes les plus importantes de votre vie. Mais ressentir un sentiment de culpabilité semble superflu et dévastateur. La culpabilité est d’autant plus à éviter si elle vient remettre en question votre décision de rompre. Gardez en tête que le sentiment de culpabilité ne peut pas être une raison valable pour vous remettre avec votre ex-conjoint.

Concentrez-vous sur votre propre vie et chassez la culpabilité

Si vous êtes vraiment sûr que la relation est bel-et-bien finie, vous ne devriez pas vous laisser influencer dans votre décision ni vous laisser atteindre par la culpabilité et la compassion que vous ressentez pour votre ex-partenaire. Et de même, votre ex-conjoint n’a pas le droit de jouer avec vos émotions et ne doit pas vous faire de chantage affectif en vous faisant des reproches qui amplifieraient votre sentiment de culpabilité.

Vous vous dites certainement que ses plans d'avenir avec vous ont disparu et que sa vie est complètement bouleversée par votre faute, certes, mais vous n'êtes pas responsable de sa vie. Soyez clair et ferme avec votre ex-conjoint, lui/elle seul(e) peut reprendre sa vie en main et il/elle devrait éventuellement voir la fin de votre relation comme une opportunité pour changer.
Plus vous ressentirez de la culpabilité, plus votre ex-partenaire risque de s’apitoyer sur son sort. Et il va de soi que ce n'est pas constructif et que cela ne l’aidera pas à surmonter votre rupture.

Empêcher le sentiment de culpabilité

Mettre un terme à une relation est un processus douloureux et très difficile, et parfois une rupture peut prendre beaucoup de temps, ce qui accroît souvent le risque de ressentir de la culpabilité. Il arrive qu’il faille abandonner l’idée de rester ami avec votre ex-partenaire sans pour autant mettre fin à toute forme de relation et couper tous les liens. Mais pour éviter que votre ex-conjoint continue à s’accrocher et espère vous récupérer en suscitant votre culpabilité, il est essentiel de mettre de la distance et de faire en sorte que les frontières soient claires. Expliquez concrètement les raisons de votre séparation dans une discussion claire, pour ensuite éviter des contacts trop fréquents. Et quand vous voyez votre ex-conjoint, n’abordez pas les thèmes trop personnels ou privés, afin de rappeler que vous n’avez plus ni la même intimité ni le même partage émotionnel que dans le passée.

Vous devez vous imposer une certaine ligne de conduite face à votre ex-conjoint et soyez conscient qu’aucune infraction à vos règles ne doivent être permises, même si c'est difficile et que la culpabilité vous pousse parfois à les enfreindre. Si vous voulez une séparation juste, vous devez essayer de ne rien avoir à vous reprocher l’un l’autre et vous ne devez avoir aucun sentiment de culpabilité. Votre ex-conjoint devra accepter puis surmonter votre séparation, même si cela peut lui sembler impossible à première vue.

Enfin, gardez à l’esprit qu’il y avait évidemment des raisons pour que vous ayez ressenti le besoin de quitter votre ex-conjoint et la culpabilité ne doit en rien vous aveugler. Au lieu de rester dans une relation malheureuse, un nouveau départ est souvent la meilleure solution.

 

Lisez également :

 

Nos plus belles histoires d'amour

La sécurité Internet, eDarling se mobilise !

Que veulent les femmes ? Macho ou Marshmallow...

 

Comments

Bonjour, Je viens de lire votre article, je ne sais pas si vous vivez avec quelqu'un et depuis combien de temps. Mais il est évident, qu'il est plus facile à écrire cet article, qu'à vivre cette situation. C'est vrai que l'autre doit avoir le choix d'aimer quelqu'un d'autre, mais attention notre décision ne doit pas faire souffrir l'autre. Le respect, l'amour que l'autre vous porte doit être analysé. Les conséquences de nos actes doivent parfois être réfléchies. Et souvent, dans beaucoup de cas, nous constatons que celui qui est parti n'est jamais heureux, ni stable dans sa vie, car la pensée de l'autre le poursuit toute sa vie, au point, où il ne peut s'en remettre lui-même. Vos propos sont tout à fait les conséquences de notre monde actuel, sans repère, sans parole, sans dignité. Et monde catastrophe que nous laissons à nos enfants en leur enseignant que tout est permis, surtout écraser l'autre, sans jamais se retourner en arrière. Drôle de raisonnement...

Jo, Sophie, pourrait-on échanger en MP ? Sophie, je suis à ta place en ce moment et c'est très difficile. Je suis à deux doigts de faire marche arrière, uniquement par culpabilité. Jo, j'aimerais savoir comment cela va, quelques mois après ton dernier message. Merci de votre aide, j'en ai besoin...

Bonjour, je vis cela en ce moment et c'est très dur... J'étais avec un homme depuis presque 2 ans qui était en procédure de divorce, maison en vente (en cours également) et monsieur est retourné avec son ex femme avec qui il était séparé officiellement depuis environ 5 ans ! Son ex est bipolaire, vivait avec son ami depuis 3 ans et pour une raison que je ne connais pas s'est retrouvée libre et c'est à partir de ce moment que mon ami a décidé de rompre avec moi !!! Il se sent responsable et culpabilise vis à vis d'elle alors que nous étions très heureux ensemble, que nous avions des projets futurs et.... il est très amoureux de moi, ses sentiments sont profonds mais il se sacrifie pour elle... Je ne sais plus quoi faire ni comment lui faire comprendre qu'il n'est en rien responsable et qu'il ne doit pas culpabiliser. Qu'il doit vivre pour lui, qu'il a assez souffert dans son ancienne vie...

Au fond de mon être je souhaite partir et ne plus le revoir. Ce serait bien si c'était aussi facile. Je prie tous les jours pour le detester de toute mon âme mais le miracle n'existe pas. Je veux un jour avoir le courage de partir et ne plus me retourner. Il ne veux pas accépter la séparation et je suis là à attendre, jusqu'à quand vais-je accépter qu"il a une autre vie ailleur ? Est-ce que mes enfants m'en voudront un jour si je prends une décision ou est-ce qu'ils en voudraient à leur père si je reste et souffre ?

Je suis d'accord avec Daniel tout le monde peut vivre ce genre de situation. Par contre le texte a bien été écrit pour les femmes comme pour les hommes, car je ne vois aucune distinction

Je trouve dommage que votre exposé ne soit composé qu'au genre féminin car plusieurs homme vivent le même scenario.

Ne croyez pas que celui qui part est gagnant. Je suis partie, il y a plus d'un an, et je ne me sens pas comme la gagnante, ni même comme gagnante tout simplement. Je me sens mal parce que je suis une femme et que je suis partie, car pour moi, une femme ne part pas, elle reste. Avoir un autre homme dans ma vie, c'est un peu comme si j'étais une garce..."ah faut pas exagérer, j'entends vos commentaires!" Eh oui, je suis peut être très archaïque, mais je comprends mieux depuis que j'ai quitté mon homme, le père de ma fille.

J'adore la phrase : "Votre ex-conjoint devra accepter votre séparation". C'est si facile d'écrire ça... La vérité, c'est qu'il y a un gagnant (celui ou celle qui part) et un perdant (celui qui reste sur le bord de la route). Et pour ce dernier, la destruction peut être si totale que sa vie est foutue. Quel bonheur de vivre à l'époque du kleenex, qu'on jette à la poubelle. Et en plus il faudrait dire "merci" ? Une autre phrase très importante : "Expliquez concrètement les raisons de votre séparation dans une discussion claire". Hélas, cela n'arrive quasiment jamais. La règle, c'est : "je te largue et surtout je ne te parle plus. Le silence te servira d'explication : débrouille-toi pour comprendre tout seul." Et ce silence, il peut détruire un homme ou une femme jusque dans les fondements de son être. Tout va bien - on vous le dit...