Berlin, le 3 décembre 2012 - La sexualité fait partie intégrante de toute relation, qu'elle soit éphémère, temporaire ou de longue durée. Cependant, chacun l'appréhende différemment. Désirs, envies et fantasmes varient suivant les individus et les moments. Coquine ou câline ? Sage ou sauvage ? Comment se définit la sexualité des Français ? eDarling a mené l'enquête* et présente des résultats quelque peu surprenants.

Effarouchés, les Français ?

Certes, les clichés voudraient que les Français aient une sexualité débridée. Pourtant, il semble que cela ne soit pas totalement avéré. 90,9 %, c'est le pourcentage du panel interrogé, qui assume attendre un certain temps - de quelques jours à quelques mois - avant de partager un doux moment d'intimité. En effet, ils ne sont que 9,1 % à faire l'amour dès le premier soir et 9,5 % à déclarer avoir des relations sexuelles quotidiennes. En moyenne, les Français disent faire l'amour plusieurs fois par semaine.

Coquins ou câlins ?

Il semblerait que les Français ne soient pas très joueurs, bien qu'ils ne soient pas contre quelques jouets. En effet, 58,6 % du panel interrogé déclarent n'avoir jamais expérimenté de sex-toys, mais 33,3 % d'entre eux ne sont pas contre l'idée d'essayer. Les femmes semblent plus expérimentées à ce sujet, car elles sont 50,6 % à avoir déjà tenté l'expérience, contre 34,4 % des hommes. Elles sont même 35,4 % à assumer se servir régulièrement de ces objets de plaisir.

Plus largement, le budget consacré aux plaisirs érotiques dépasse rarement les 10 euros par mois. Les femmes accordent cependant une attention particulière à leur lingerie. Pour 56,3 % d'entre elles, de beaux sous-vêtements leur permettent d'avoir confiance en elles et de se sentir désirables. Et il semblerait qu'elles aient raison car pour 46,6 % des hommes, la belle lingerie éveille leurs sens et émoustille leur désir.

Erotique ou romantique ?

Les endroits préférés des Français pour faire l'amour
Selon notre sondage, il semble que le romantisme prime sur l'érotisme pour les Français. En effet, à hauteur de 64,5 %, l'endroit de prédilection du panel interrogé pour faire l'amour est le lit, bien avant la cuisine ou la salle de bain (6,5 %), le bureau (0,5 %) ou les transports en commun (0,2 %)... Loin de leur image de polissons ou de coquins, les Français préfèrent la tendresse et l'amour aux relations sauvages, intenses et variées. Pour preuve, dans leur vie de couple, les personnes interrogées accordent une place plus importante à la communication et à la confiance, qu'au sexe et à la passion.

S'il est donc courant de penser que les Français sont des joueurs aux mœurs libérées, il semblerait que ce ne soit pas vraiment le cas dans la réalité.

 


Etude menée auprès de 2 245 membres d'eDarling France