Berlin, le 19 octobre 2012 - Premier rendez-vous, premier baiser, premier « je t'aime » : de quelle façon les Français appréhendent-ils le début d'une relation ? eDarling a mené l'enquête*. Voici la chronologie des thèmes évoqués et des événements importants.

 

 

 

* Cliquez sur le graphique pour visualiser les résultats de l'étude dans son intégralité

 

Nombreux sont les sujets abordés lors du premier rendez-vous, mais s'il y en a un auquel on ne pense pas forcément, c'est celui des enfants. Et pourtant, 20 % des personnes interrogées assument en parler ouvertement dès la première rencontre. La majorité du panel répond cependant, à hauteur de 57 %, attendre 6 mois et demi de relation avant de se livrer à ce sujet.

Le premier baiser n'est, quant à lui, majoritairement pas donné lors de ce premier tête à tête. En effet seul 23 % des hommes et 21 % des femmes admettent s'embrasser dès la première rencontre. Il faut attendre le deuxième rendez-vous pour 37 % des hommes et 30 % des femmes et encore un peu plus longtemps pour les 40 et 49 % restants.

Si la réputation sexuelle des Français les précède parfois, la première relation sexuelle a pourtant rarement lieu dès la première rencontre. Pour 33 % des hommes et 24 % des femmes, il faut patienter jusqu'au troisième rendez-vous. Il en est de même pour les trois mots magiques qui sont souvent prononcés une fois la relation bien entamée. En effet, 72 % des hommes et 90 % des femmes déclarent prendre leur temps. Cependant, fait plus surprenant, les hommes disent plus rapidement « je t'aime » que les femmes. Ils sont en effet, 28 % - contre 10 % - à déclarer leur flamme lors de la troisième rencontre, et même avant !

Pour le mariage et l'emménagement dans le même appartement, le panel semble vouloir attendre de construire le début d'une relation. La grande majorité des individus s'installe ensemble après six mois de relation, 56 % des hommes et 63 % des femmes. La demande en mariage survient généralement au même moment pour 42 % des hommes et 50 % des femmes.

Au vu de ces réponses, il semble que les Français n'aient pas peur de s'engager, de construire et de partager. Amoureux de l'amour, fougueux des sentiments, les Français ne craignent pas d'aimer et d'être aimés rapidement.



* Etude menée auprès de 2080 membres français d'eDarling célibataires.