Mondial de rugby, séduire pour transformer l’essai ?

Berlin, le 15 septembre 2015 – Les équipes et les supporters du monde entier sont enfin prêts. Du 18 septembre au 31 octobre, les meilleures nations vont s’affronter en Angleterre dans le but d’atteindre le Graal commun à tout joueur : le trophée du vainqueur. Est-ce un moment idéal pour faire des rencontres ? Le rugby plaît-il autant aux femmes qu’aux hommes ? Serait-il l’arme de séduction de la rentrée ? eDarling s’est intéressé à la question en interrogeant 467 inscrits. 

Un moment de convivialité et… de séduction ?

Pour plus de 40 % des femmes interrogées, être un supporter de rugby sans même pratiquer le sport est quelque chose de sexy. Le rugby est ainsi réputé pour son caractère séduisant et de multiples exemples en témoignent, notamment le célèbre calendrier des dieux du stade. Alors, lorsque l’on demande aux femmes quelles sont leur préférence en matière de joueur, il n’est pas étonnant de retrouver Yoann Huguet (44 %) et Morgan Parra (37 %), deux habitués du fameux calendrier aux deux premières places, rassemblant plus de 80 % des suffrages féminins à eux deux, Sofiane Guitoune complétant le podium (7 %). Dans l’ensemble, les hommes sont plutôt du même avis puisque lorsqu’on leur demande quel joueur aurait le plus de succès auprès des femmes, ils  citent Yohann Huguet (34 %), Morgan Parra (32 %) et, un changement toutefois, Maxime Mermoz (16 %). Plus étonnant, plus de 60 % de nos sondées préfèreraient vivre avec une personne passionnée par le rugby plutôt que par le football. Le ballon ovale semblerait donc plus à même de séduire que le ballon rond. Comment alors séduire pendant l’événement ? Près de 25 % des sondés ont déclaré que connaître parfaitement ce sport était un atout de séduction et 50 % des personnes interrogées sont d’accord pour dire que supporter la même équipe permettrait de se rapprocher.

Pour la grande majorité de nos sondés, le rugby est donc un sport convivial qui permet de faire plus facilement des rencontres : seuls 7 % des sondés ne se disent pas prêts à rencontrer quelqu’un devant les matches,  ils seraient trop occupés à supporter leur équipe. Pour le reste de notre panel, l’amour se cache peut-être derrière la transformation de l’essai !

 

*Etude eDarling réalisée auprès de 467 membres célibataires en France.