Joseph et Yvette

Joseph et Yvette

Cinq jours, cinq jours auront suffi, juste le temps d'échanger quelques messages par l'intermédiaire du site eDarling pour que s'installe progressivement entre Yvette et Jo ce climat de confiance réciproque sous l'effet d'un dialogue transparent qui n'a laissé aucune place à la suspicion.

Et pourtant, nous avions convenu l'un et l'autre de donner « du temps au temps » préalablement à toute rencontre.

La brièveté de cette période probatoire ne peut s'expliquer, justement, que par la sincérité de nos propos dans nos échanges de messages, le soin que nous avions porté l'un et l'autre dans la rédaction de nos « profils compatibles » mais aussi, par un éloignement géographique conforme à nos souhaits (50 km maxi).

Cette première rencontre, convenue par téléphone, à mi-parcours de nos domiciles respectifs, aura eu le mérite de consolider les sentiments affectifs que nous avions vu naître et grandir au cours des cinq jours précédents.

Une première rencontre, sincère et décontractée, qu'il eût été dommage de reporter à plus tard !

Ces trois jours (et trois nuits !) ont été révélateurs de nos compatibilités encore plus vraies que nous l'imaginions

Depuis cette première rencontre, suivie de deux autres un peu plus élaborées, 21 jours exactement se sont écoulés au terme desquels nous avons vécu, chez l'un et l'autre, un véritable week-end prolongé.

Ces trois jours (et trois nuits !) ont été révélateurs de nos compatibilités encore plus vraies que nous l'imaginions.

Parcourir ensemble un « bon bout de chemin » dialoguer, partager les mêmes valeurs, se respecter mutuellement, voyager, s'aimer, se cajoler et vivre intensément les relations amoureuses d'un couple normalement constitué. Mais aussi, se réserver un espace suffisant d'autonomie : telles sont les orientations que nous avons décidé de prendre.

Nous sommes bien conscients que notre avenir est derrière nous.

Qu'on le veuille ou non, l'état civil est là pour nous ramener les pieds sur terre ; même si, dans notre tête, le dynamisme qui nous anime reste la bonne référence.