Pour le meilleur et pour le pire : Voulez-vous m'épouser ?

Berlin, le 4 février 2013 - Le mariage en France est actuellement un thème à la page, qui s'est même invité à la table de l'Assemblée. Débattu, repensé ou en projet : entre mariage pour tous et institution à préserver, le sujet est au cœur de l'actualité. Mais que pensent réellement les Français de cette union ? Veulent-ils se marier ? Que signifie ce grand jour ? Est-ce buffet à volonté dans une salle des fêtes décorée, ou petits fours dans un château au cœur de la forêt ? eDarling a mené l'enquête*.

305 234, c'est le nombre de mariages qui ont été célébrés en France en l'an 2000**. Et bien que les chiffres de 2012 soient moins élevés - 241 000 - les Français semblent avoir à cœur de se dire « oui » pour la vie. En effet, 64,7 % des femmes et 42,6 % des hommes interrogés déclarent souhaiter se marier. La majorité considère même le mariage comme « un engagement que l'on ne prend qu'une seule fois dans sa vie ». 17,4 % du panel, hommes et femmes confondus, envisagent le mariage comme « une institution sacrée » et ont toujours souhaité se marier.

A l'heure où l'économie bat de l'aile et où la recherche de bons plans fait légion, il semblerait que le mariage conserve son aspect traditionnel et institutionnel. En effet, seuls 2,7 % des personnes interrogées souhaitent s'unir pour avoir à payer moins d'impôts : 1,9 % pour les femmes et 3,5 % pour les hommes. De plus, 55,4 % des femmes et 47,9 % des hommes souhaitent se marier à la mairie ainsi que dans un établissement religieux. « Ces chiffres mettent étonnamment en lumière toute la différence qui peut exister entre la représentation du mariage et sa concrétisation. Bien que le nombre de mariages ait été à la baisse depuis l'an 2000, et bien que le nombre de divorces soit en hausse constante, les hommes et les femmes gardent une vision très romantique de cet événement, et de l'amour en général, quand on se marie, c'est pour la vie », commente Sabrina Philippe, psychologue et conseillère eDarling.

Si la tradition voudrait que ce soit à l'homme de faire sa demande, et à la famille de la mariée de financer la cérémonie, il s'avère que dans les faits, les avis sont partagés. En effet, alors que les femmes considèrent, à hauteur de 45,2 % que c'est à l'homme de faire sa demande en mariage, ces messieurs ne sont que 27,5 % à le penser et 68,8 % à considérer qu'il n'y a pas de règles prédéfinies. 88,7 % du panel s'accordent cependant à dire que les frais engagés pour l'organisation de la cérémonie doivent être partagés entre les deux familles.

« Veux-tu m'épouser ? » Ces quelques mots, qui peuvent tout changer, ne sont pas désirés de la même façon. Les femmes aimeraient être surprises et étonnées, prises au dépourvu et émerveillées. Les hommes, quant à eux, préfèrent faire les choses discrètement et simplement, en toute sobriété. Ils trouvent cependant un consensus pour la destination de leur lune de miel et répondent majoritairement ne pas s'en soucier, tant qu'ils sont avec l'élu(e) de leur cœur. Et si le « petit village italien, pâtes et bon vin » ne reçoivent que 5,4 % des suffrages, « le soleil, la plage et les massages » arrivent en tête de classement avec 20,95 %. « Puisque les sentiments sont à l'honneur, les démonstrations sociales du mariage deviennent secondaires. Demande, robe, banquet, et même voyage de noces ne revêtent plus la même importance. » explique Sabrina Philippe, psychologue et conseillère eDarling.

Enfin, mesdames, sachez que si vous pensez à hauteur de 43,3 % que l'amour se transforme avec le temps et que la passion devient affection, la majorité des hommes interrogés, 46,8 %, est persuadée de pouvoir aimer la même personne toute la vie !

Alors, on répond OUI !

*Etude eDarling, réalisée auprès de 1 228 membres célibataires
** Chiffres de l'INSEE