Les séniors n'ont plus peur de chercher l'amour sur internet

Qu’ils soient payants ou gratuits, généralistes ou spécialisés, les sites de rencontre, qui fleurissent sur internet, ont su séduire les seniors. «Ils cher­chent avant tout à renouer au niveau social, à mettre fin au manque de relations », explique Valérie Fer, responsable d’eDar­ling France(*).

Corinne, 48 ans, qui habite dans l’Isère, est une habituée des sites de rencontre. Elle a contacté Serge, un jeune senior de Gap (Hautes­Alpes) sur eDarling, puis a échangé de nombreux e­mails avec lui du­rant une dizaine de jours avant de l’inviter à passer un diman­che ave celle. «C’était naturel», confie­ t-elle. Depuis trois mois, malgré la distance entre l’Isère et Gap, ils se voient tous les week­ends.

Ses motivations ? «Je voyais toujours les mêmes personnes, j’étais dans un cercle fermé, avec toujours le même groupe d’amis. C’estdonc difficile de
rencontrer quelqu’un». Serge était dans les premières person­nes «compatibles» avec son profil: la rencontre est en fait facilitée par des algorithmes
d’affinité, qui proposent d’autres célibataires suscepti­bles de plaire, et qui entrent dans les critères demandés.

Avant de rencontrer l’amour sur eDarling, Corinne avait rencon­tré quelqu’un sur Meetic, un site de rencontres créé en France en 2001. Cette histoire s’étant ter­minée, elle n’a pas baissé les bras et a continué à fréquenter internet. Elle avoue avoir essayé les sites plus spécialisés pour les seniors (seniorsrencon­tre.com, www.retraitea2.com, www.rencontres­seniors.org) et sites gratuits, mais elle est vite retournée vers les plateformes plus classiques. «Ces sites sont trop ciblés, explique­ t­-elle. Sur les gratuits, on trouve surtout des hommes quiveulent juste «voir ailleurs».

 

Nathan Fournier

 

Pour lire l'article dans son intégralité, cliquez ici.