Le football, arme de séduction de l’été ?

Berlin, le 22 mai 2014 - A l’heure où les équipes et chansons officielles sont dévoilées et que les joueurs et supporters du monde entier sont sur le qui-vive, le site de rencontre eDarling a mené une étude auprès de 1 773 membres européens (dont 888 français)* pour savoir à quel point les festivités de cet été vont influencer la vie amoureuse des célibataires.

Les Italiens et Hollandais sont les plus grands fans de foot

Les Italiens et les Hollandais remportent le titre de fans inconditionnels de football (50 % des personnes interrogées), mais les Allemands et les Espagnols les suivent de près, avec respectivement 48 % et 45 % de passionnés du ballon rond. Les Français arrivent bons derniers, avec seulement 26 % de passionnés. Toutefois, ce manque d’enthousiasme est compensé lors des compétitions internationales, puisque 38 % des Français déclarent soutenir les Bleus, dont 34 % d’hommes et 43 % de femmes. D’ailleurs, celles-ci risquent quelque peu d’être déçues, car à la question « Quel joueur de l’équipe de France trouvez-vous le plus sexy ? », Yoann Gourcuff remporte haut la main la première marche du podium (à hauteur de 47 %) alors qu’il ne fait pas partie des 23 joueurs de l’équipe retenus cette année ! Il est suivi par Olivier Giroud (22 %) et Mathieu Debuchy (11 %).

Comment séduire les célibataires européens cet été ?

Pour séduire, il est possible de jouer la carte football, mais les avis divergent selon les pays. Cet été, pour séduire les Espagnols, les Italiens et les Allemands, il faudra se révéler incollable sur le football ! Connaître le niveau de chaque équipe et le nom des joueurs est un atout qui devrait impressionner ces derniers. Les Français, eux, préfèrent les célibataires qui soutiennent la même équipe qu’eux, tandis que 36 % des Hollandais sont charmés par les personnes enthousiastes, qui n’hésitent pas à donner de la voix lors des matches !

Quelle place pour le football dans un couple ?

Que pensent les célibataires français de la vie à deux avec un(e) passionné(e) de football ? Si 20 % des hommes trouvent cela plutôt séduisant, les femmes, elles, sont 28 % à penser que cela peut vite devenir agaçant. Toutefois, 56 % des célibataires interrogés répondent que cela leur est égal si leur partenaire est fan de football ou pas, et que finalement, à chacun ses passions !

« A chacun ses passions, peut être, mais dans une certaine mesure. », précise Sabrina Philippe, psychologue et conseillère eDarling, « Quand la passion s’exerce uniquement en étant spectateur d’un sport ou d’un art, et que le temps consacré reste mesuré, le partenaire qui ne la partage pas n’en prendra pas ombrage. Mais lorsque l’on devient acteur de cette passion, en jouant ou en s’engageant au sein d’un club par exemple, on aura besoin du soutien de l’autre, de son regard, du partage des émotions suscitées et du temps dédié. Sinon, gare à la frustration, à l’éloignement, et donc finalement, au rejet de cette passion par le conjoint.»



*Etude eDarling réalisée auprès de 1 773 membres célibataires (moyenne d'âge : 30 ans) dont 60 % d'hommes, en France, Allemagne, Espagne, Italie et Pays-Bas.